D’un espace de stationnement à un espace citoyen : le futur Camp Éthel

Les idées fusent du côté de Céline-Audrey Beauregard et Ariane Perras, dynamiques verdunoises, porteuses du projet de revalorisation du stationnement Éthel et lauréates de la cohorte 2019-2020 de l’Incubateur civique.

Déceler le potentiel culturel d’une infrastructure automobile

Témoin d’un aménagement urbain centré sur la voiture au détriment du tissu social et de la vie de quartier, le stationnement Éthel subsiste au cœur de Verdun.

Méconnu et délaissé, il peine malheureusement à répondre à sa fonction première et sur ses neuf demi-niveaux, les plus hauts n’accueillent déjà plus de véhicules depuis longtemps.

Pourtant, le stationnement présente bien quelques atouts. Situé à deux pas du métro De l’Église et dans le secteur commercial le plus vivant du quartier, disposant d’une superficie de stationnement de plus de 21 000 pieds (environ 1950 m²) à revitaliser, il offre, en prime, une vue imprenable sur la ville depuis son dernier étage.

Crédit photo : SDC Promenade Wellington

Alors, que faire de cet espace ? Verdun connaît aujourd’hui un développement effervescent tout en faisant face à des risques importants de gentrification. De nouveaux espaces, comme la plage récemment aménagée, des aires de jeux et le parvis de l’Église verdi apportent des changements et son lot de tensions entre les nouveaux et anciens résidents et résidentes. Ce qu’il manque à Verdun, c’est un espace qu’ils et elles pourraient reconquérir ensemble pour y trouver leur place malgré leurs différences.

Le stationnement Éthel dessine ainsi sa nouvelle vocation, tout en représentant une opportunité de revalorisation d’une infrastructure urbaine sans égal à Montréal.

Si des événements y ont pris place depuis 2011, tels que le Festival Marionnettes, une conférence Creative Morning ou la projection de courts métrages dans le cadre du Festival Longue vue sur le court, ils ont permis de tester des usages prometteurs et de consolider une vision partagée. Mais la vétusté grandissante du lieu freine considérablement l’organisation de nouvelles activités.

Conscients de la nécessité des travaux de remise à niveau, des actrices et acteurs clés amorcent un processus de réflexion dès 2013, soutenant l’idée de transformer l’infrastructure vieillissante en espace urbain emblématique et innovant. Le dossier est porté par la Société de développement commercial (SDC) de la Promenade Wellington et l’OBNL “Jardin Éthel” créé en 2018. Cependant le projet tarde à se déployer, en raison de complexités administratives, des investissements à planifier et d’un besoin de coordination entre la Ville de Montréal propriétaire du stationnement, l’arrondissement de Verdun et les différents partenaires.

La motivation de deux résidentes de Verdun

C’est sans compter sur la détermination et l’engagement de Céline-Audrey Beauregard et Ariane Perras. Verdunoises impliquées dans la vie du quartier, elles se rencontrent lors d’une journée de réseautage communautaire. Joignant leurs connaissances en innovation sociale et en urbanisme transitoire, elles forment un duo bien décidé à concrétiser la réhabilitation du stationnement Éthel.

Leur proposition est de conjuguer agriculture urbaine et verdissement, art et culture, divertissement et lieu de rencontre, pour en faire un espace inclusif, accessible et aligné avec les désirs des Verdunois et Verdunoises.

« Verdun est fier de sa culture “village”, mais le quartier fait inévitablement face à de profondes transformations depuis quelques années, non sans créer des tensions parmi les différentes populations. En imaginant un espace inspirant, vecteur de rassemblement et de socialisation, nous voulons avant tout nous assurer de conférer au Camp Éthel une vision ancrée sur la communauté locale. »

Céline-Audrey

Dans une approche bottom-up et à travers un processus de création facilité, chaque personne sera invitée à apporter sa couleur à la programmation.
Le Camp Éthel entend créer des ponts en encourageant la population locale à s’approprier l’espace et à laisser s’exprimer toute la diversité culturelle du quartier au moyen d’initiatives citoyennes.

Le projet de revitalisation est par ailleurs inscrit dans les plans de développement stratégique et de développement culturel de l’arrondissement. Il est un élément important du projet-pilote de Quartier culturel dont la vision est de faire de chaque citoyenne et citoyen un acteur de changement.

« Nous nous insérons dans un écosystème foisonnant : entre la SDC qui est investie à 150% pour faire bouillonner l’artère principale, les partenaires financiers prêts à investir dans le projet et la communauté du mouvement citoyen Demain Verdun. »

Ariane

Crédit photo : Caroline Perron

S’appuyer sur le programme de l’Incubateur civique

Plusieurs défis attendaient Céline-Audrey et Ariane : comment structurer les étapes de développement ? Comment créer une vision commune entre les objectifs de la SDC et l’évolution souhaitée par la population verdunoise ? Comment répondre au mieux aux différents besoins et quels sont les angles morts ?

« La MIS est déjà présente à Verdun, pour avoir notamment incubé Demain Verdun. Nous connaissions le programme de l’Incubateur civique et souhaitions accéder à ses savoirs précieux. En intégrant la cohorte, nous nous obligions aussi à bloquer du temps dans nos journées pour travailler sur le projet. »

Céline-Audrey

Parmi les ateliers pratiques, celui portant sur la théorie du changement a particulièrement aidé le duo à tisser un fil conducteur entre les différentes idées et à définir des phases de déploiement, tout en s’assurant de partir dans la bonne direction.

« C’est lors de cet atelier que nous avons compris que, bien que notre projet ait pour point de départ une infrastructure qui portera une programmation innovante, c’est à l’envers qu’il nous faut monter le projet : définir les usagers et une vision partagée des dynamiques sociales, pour faire émerger une programmation coconstruite qui donnera sens et identité au stationnement Éthel. »

Ariane

Photo de Céline-Audrey Beauregard et Ariane Perras, leaders de projets du futur Camp Éthel, cohorte 2019-2020 de l'Incubateur civique de la MIS
Photo de Céline-Audrey Beauregard et Ariane Perras, leaders de projets du futur Camp Éthel, cohorte 2019-2020 de l'Incubateur civique de la MIS

« L’atelier d’introspection nous a été très utile aussi, particulièrement pour nous définir comme porteuses de projet, en nous permettant d’identifier certains de nos blocages intérieurs et en développant notre résilience en tant que leader. »

Céline-Audrey

« Quant aux suivis individuels avec l’intervenante de la MIS en leadership résilient, ils ont été tellement précieux pour apprendre à développer des relations partenariales saines, équilibrées et prometteuses sur le plan créatif. »

Ariane

L’accompagnement au sein de l’Incubateur civique a abouti à l’élaboration d’une stratégie phasée dont la première étape devait se dérouler au printemps : aller à la rencontre des résidents et résidentes pour les questionner sur leurs attentes et initier les discussions, en prévision d’une programmation estivale qui ferait connaître le Camp Éthel aux usagers potentiels.

Bien entendu, le projet est mis sur pause dans le contexte de confinement causé par la pandémie de la COVID-19. Mais l’activité se réorganise temporairement sur les réseaux sociaux, et les réflexions se poursuivent pour créer un lieu signifiant quand l’assouplissement des mesures de distanciation physique le permettra. À ce moment-là, nul doute que l’intérêt pour un tel espace citoyen sera renforcé et la joie de s’y retrouver décuplée.

Vélorution Saint-Michel : faire du vél...

  • Actualités,
  • Cohorte 2019-2020,
  • Incubateur civique,

En sensibilisant et en outillant la population du quartier Saint-Michel à l’utilisation quotidienne du vélo, le projet Vélorution Saint-Michel vise à développer une culture locale du transport actif et ainsi…

Laval en transition : développer ensemble des initiatives écologiques et solidaires - Les actualités de la Maison de l'innovation sociale

Laval en transition : développer ensemb...

  • Actualités,
  • Cohorte 2019-2020,
  • Incubateur civique,

L’heure est à la lutte contre les changements climatiques. Difficile de l’ignorer, l’actualité n’a de cesse de nous le rappeler. Difficile aussi de trouver l’aspiration à passer à l’action. En…

Porteur de projet sélectionné dans la deuxième cohorte 2019-2020 de l'Incubateur civique de la MIS

Intelligence artificielle et embourgeois...

  • Actualités,
  • Cohorte 2019-2020,
  • Incubateur civique,

Si Montréal a attiré avec enthousiasme de nombreux acteurs et actrices de l’intelligence artificielle ces dernières années, il n’en demeure que le dynamisme économique généré par les nouvelles technologies n’engendre…