L’impact social : une opportunité stratégique à intégrer dans toute organisation

La nouvelle formation « L’innovation sociale, un levier stratégique pour votre organisation » sera disponible en mars 2021 à L’École des dirigeants. Pour en parler, le Pôle IDEOS et la MIS ont convié quatre panélistes inspirants à un webinaire le 30 novembre 2020 afin de partager leur propre parcours. Ces panélistes ont fait le choix d’hybrider leurs activités avec celles de parties prenantes issues des secteurs privé et social, afin de maximiser leur impact positif pour la société :

Une transformation nécessaire de l'économie et de la société

Pour Todd Khozein, il est temps de transformer le système actuel et ses effets dommageables et de revoir son modèle qui a pour seule avenue envisageable la réduction de son impact négatif. « Il ne s’agit pas d’être bon, mais de faire les choses intelligemment ». Voulons-nous vraiment d’une activité économique qui génère de la souffrance humaine et la destruction de notre environnement ?

C’est en plaçant la collaboration et l’inclusion au cœur de leur approche que SecondMuse s’active à bâtir une économie résiliente, en engageant tous les acteurs et actrices de l’écosystème, notamment dans le projet Circulate Capital Ocean Fund. Ce fonds d’investissement, inédit en son genre, finance la dépollution des océans en soutenant des entreprises de gestion des déchets et de recyclage d’Asie du sud. Pepsi, Coca-Cola ou encore Unilever soutiennent cette initiative qui participe au développement de nouvelles technologies à impact écologique positif, à la sauvegarde de l’environnement et à la réduction des inégalités sociales, notamment celle des femmes en situation de pauvreté.

En effet, on ne peut prétendre vouloir adresser les grands enjeux actuels sans pour autant inviter l’ensemble des acteurs de la société à collaborer et à faire leur part pour véritablement redéfinir et transformer le système qui perpétue les enjeux socio-environnementaux d’aujourd’hui.

En intégrant l’impact social dans leurs systèmes de création de valeur, les entreprises privées et les organisations à vocation sociale se retrouvent autour d’un nouveau modèle de collaboration, où chaque partie s’entend sur la création d’un retour sur l’investissement (ROI) d’affaires et social. Par exemple, à travers une chaîne de valeurs devenues hybrides, les parties prenantes activent un processus de co-création de valeurs sociales et d’affaires sur un service ou un produit, tout en assurant une saine gestion des risques de chacun.

Selon Todd Khozein, l’intelligence et l’intérêt des systèmes des chaînes de valeurs hybrides s’inscrivent dans l’intégration de différentes formes de capitaux comme le capital pour la justice sociale, le capital pour l’environnement, le capital pour le développement économique, et le capital à la recherche de rendement financier. Les risques de tout un chacun sont dès lors minimisés et permettent la création de nouveaux modèles économiques où sont associées des notions restées opposées jusqu’à présent : compétition OU ET collaboration ; valeur sociale à long terme OU ET profitabilité ; qualité OU ET abordabilité ; secteur privé OU ET innovation sociale.

« C’est dans l’action qu’apparaissent les solutions, avec des partenariats qui se concrétisent naturellement autour de valeurs partagées, et qui ouvrent le champ des possibles au point de venir, au bout du compte, faire évoluer le modèle d’affaires. »

Véronique Lemieux

D’une étude sur l’intégration du verre broyé dans les terreaux d’agriculture urbaine, le projet de Véronique Lemieux a évolué au fil du temps et en fonction des opportunités pour devenir Vignes en ville : un projet d’entreprise supporté par le Laboratoire sur l’agriculture urbaine et présenté par la SAQ. Soucieuse de trouver de nouvelles voies de valorisation du verre, la SAQ s’est intéressée à ce terreau contenant le verre broyé de ses produits et dans lequel pousse particulièrement bien… la vigne !

Comment intégrer cette stratégie dans les prises de décisions ?

Par où commencer une réflexion sur les systèmes de chaînes de valeur hybrides ? Les premières étapes consistent à :

  • comprendre l’impact que l’entreprise souhaite créer,
  • identifier les gains recherchés et les actifs à mettre à contribution de part et d’autre des secteurs privé et social,
  • identifier les regroupements sociaux avec lesquels collaborer,
  • concevoir une stratégie permettant de mobiliser son organisation et concevoir la chaîne de valeurs hybrides.

« Les chaînes de valeurs hybrides sont des mécanismes qui peuvent s’activer de différentes manières, à différentes échelles et à différents niveaux de maturité des organisations. »

Patrick Dubé, directeur général de la MIS.

En témoigne Bruno Demers qui, au sein de l’organisation qu’il dirige, s’emploie « à créer des synergies pour une architecture à grand impact social, avec pour mission de contrer les injustices architecturales. Architecture sans frontières est d’abord un projet d’extrapreneuriat de l’Ordre des architectes du Québec. Notons que c’est rare qu’un ordre professionnel décide de créer un organisme de bienfaisance dévoué à créer de l’impact social. Concernant la chaîne de valeur hybride, nous sommes au cœur du sujet. »

L’organisme s’est inspiré de modèles d’affaires développés aux États-Unis pour mettre sur pied son programme de recyclage des matériaux. Par exemple, grâce aux dons de particuliers ou d’entreprises, les matériaux de construction sont récupérés pour être réemployés sur des projets architecturaux ou revendus. En quatre ans, ce sont 800 tonnes de matériaux déviés de l’enfouissement et 2 millions de dollars de valeur remise en circulation. De plus, Architecture sans frontières étant un organisme de bienfaisance, il délivre un reçu de charité aux donateurs, ce qui leur offre un avantage fiscal pouvant couvrir le surcoût des opérations de démantèlement des bâtiments. Cette solution permet de débloquer le marché de réemploi des matériaux, qui, jusqu’à présent, ne propose aucun autre avantage fiscal invitant à évoluer vers l’économie circulaire.

Se faire accompagner dans le déploiement d’une stratégie d’impact

Pour accompagner les entreprises et les organisations dans la conception de ces solutions proactives, le Pôle IDEOS et la MIS proposent une série de six ateliers conçus de manière à les outiller dans leur réflexion et dans le déploiement de leur stratégie d’impact. Les objectifs de cette formation sont de :

  • _ Comprendre les contextes et les opportunités d’innovation et d’impact social pour l’organisation apprenante.
  • _ Définir une stratégie d’impact adaptée à son organisation et à son contexte.
  • _ Poser un regard critique sur sa stratégie d’impact, de manière à favoriser la cohérence entre les enjeux vécus et la raison d’être de l’organisation, et à mettre en lumière ses propres angles morts et ne pas tomber dans l’instrumentalisation de l’impact.
  • _ Identifier et réduire les freins à l’adoption par les usagers et les bénéficiaires de son projet.
  • _ Explorer les différentes stratégies permettant de déployer et de mettre à l’échelle son projet.

« Il est important de se former, pour se challenger, mais aussi pour connaître ses forces et ses faiblesses. C’est quand j’ai commencé à suivre une formation en développement durable que j’ai réalisé l’importance d’intégrer l’impact social et non seulement l’impact environnemental dans notre fonctionnement. Cela a changé ma façon de voir l’entreprise. »

Frédéric Monette

Depuis, Frédéric Monette a évité le gaspillage de 48% des produits frais transitant via les entrepôts de l’entreprise en passant d’une économie linéaire à une économie circulaire. En transformant un produit considéré comme un déchet dans son activité en matière première de jus pressés à froid, ce sont 4400 tonnes de fruits et légumes sauvés des poubelles, 3600 tonnes de gaz à effets de serre évités et 350 millions de litres d’eau économisés depuis la création de Loop Mission en 2016.

Vous voulez en savoir plus sur les chaînes de valeur hybrides ? Consultez le site d’Ashoka à l’origine de ce concept.

Pour en connaître davantage sur les chaînes de valeur hybrides déployées par les quatre panélistes invités, consultez les liens suivants : Loop Mission, Vignes en ville, Architecture sans frontières Québec et SecondMuse.

Les inscriptions à la formation «  L’innovation sociale, un levier stratégique pour votre organisation » sont déjà ouvertes pour la session du 9 mars au 7 avril 2021 ! Pour celles et ceux qui travaillent déjà au déploiement de leur stratégie à impact social, contactez la MIS pour être tenus informés du développement de son futur incubateur organisationnel.

Photo de Virginie Zingraff lors d'un atelier de la Maison de l'innovation sociale

Pourquoi adopter le laboratoire vivant c...

  • Actualités,
  • Cohorte Automne 2020,
  • Incubateur civique,

L’actualité ne cesse de nous le rappeler : il faut agir vite et bien si nous ne voulons pas compromettre l’avenir des générations futures.

InterGen Studio : le multimédia pour cr...

  • Actualités,
  • Cohorte Automne 2020,
  • Incubateur civique,

Malgré l’abondance des moyens de communication actuels, les jeunes et les personnes âgées sont deux groupes sociaux qui se côtoient et échangent plutôt rarement.

Hugo Steben et Sarah Abarro coachs de l'Incubateur civique

Entretien avec deux coachs de l’Incuba...

  • Actualités,
  • Incubateur civique,

Cet automne, la MIS lance un appel à projets pour former la cohorte 2022 de son Incubateur civique, un programme de soutien destiné à prototyper et à faire mûrir des…