InterGen Studio : le multimédia pour créer des liens intergénérationnels

C’est à cet enjeu que répond le projet InterGen Studio, lauréat de la cohorte d’automne 2020 de l’Incubateur civique, qui vise à créer des opportunités de rencontres entre ces mêmes générations pour y tisser des liens durables. En offrant un mentorat à la production de narrations numérisées, InterGen Studio maille le potentiel créatif des jeunes avec la richesse narrative des personnes aînées. Dans le cadre d’une initiative parascolaire, les jeunes sont donc amenés à produire des contenus multimédias qui mettent en récit et valorisent les expériences de vie des personnes aînées.

Un parcours professionnel au service d’une innovation sociale

C’est une histoire qui commence par un attrait prononcé pour le récit en image. L’idée puise ses racines dans l’expérience de Ely Bonder, monteur vidéo et réalisateur. Son parcours professionnel est très tôt teinté par ses observations sur les contrastes entre les âges, le potentiel créatif de la relève ainsi que le besoin de lui laisser plus de place dans le milieu des médias. Il constate, par exemple, que les contenus médiatiques produits manquent souvent de diversité et d’originalité, poussant les plus jeunes à se désintéresser du paysage audiovisuel traditionnel pour se tourner vers des plateformes telles que Youtube et TikTok comme médias leur permettant de laisser libre cours à leur créativité. Les personnes aînées, quant à elles, possèdent le bagage de toute une vie qui est souvent relégué aux oubliettes. Chaque groupe étant, à sa manière, laissé de côté, comment alors établir un contexte de production médiatique qui amènerait ces différentes générations à se côtoyer et à travailler ensemble ?

Ces questionnements et intérêts de longue date sont ramenés au premier plan lorsque, en 2017, grâce à son expérience, Ely est approché pour créer trois capsules vidéos dans le cadre d’un projet intergénérationnel où des récits de vie de personnes âgées sont mis en image par des jeunes. Pour chaque capsule, un groupe d’élèves a pris contact avec un ou une aînée, a échangé au sujet de son histoire personnelle qu’il a ensuite présentée à sa manière dans une vidéo, le tout encadré par des équipes de production professionnelles. Nommé InterGenerational Video Project, le programme a été réalisé en collaboration avec l’organisme CCS Montréal, où Ely fait la connaissance de Frederick Jansen, le directeur général, qui se joindra par la suite en tant que coporteur du projet.

Suite à cette première expérience fructueuse, Ely souhaite déployer l’initiative à plus grande échelle.

« Cela faisait un moment que j’observais la créativité des jeunes qui ne demandent qu’à s’exprimer. Pourtant, leurs compétences ne sont pas valorisées dans le milieu fermé des médias télévisuels. J’ai cherché à proposer une alternative au circuit traditionnel de la production de contenu, plus accessible, plus inclusive. » — Ely

Clarifier la stratégie d’impact au sein de l’Incubateur civique

Lors du projet pilote comme activité parascolaire, Ely et Fred ont observé avec intérêt la posture de mentore qu’adoptait naturellement la productrice avec qui ils travaillaient. Ce rôle s’avérait incontournable dans la création des liens entre le groupe de jeunes et les personnes aînées, intervenant aussi bien sur les parties technique et créative que dans l’aspect relationnel pour briser les silos et engager les conversations. En imaginant la phase suivante du projet, ils ont naturellement placé le mentorat au cœur du concept : un studio de télévision virtuel permettant aux jeunes d’entrer en contact avec des personnes aînées, qu’ils soient proches ou à distance, accompagnés d’une personne mentore et de ressources à disposition sur une plateforme numérique pour réaliser des projets multimédias répondant aux exigences de diffusion télévisuelle de qualité.

C’est avec cette large vision du projet qu’Ely et Fred rejoignent la cohorte d’automne 2020 de l’Incubateur civique.

« Nous avions besoin d’arriver à poser ça sur le papier, de clarifier nos idées pour arriver à une solution minimale viable. Nous nous sommes dit « Let’s do it!” en ayant conscience que la frontière entre le succès et l’échec du projet était mince. Le parcours de l’Incubateur civique allait nous aider à couvrir les angles morts pour clarifier les stratégies d’impact et de déploiement. » — Fred

Au fil des ateliers du programme de l’Incubateur civique, les différents éléments du projet sont analysés puis simplifiés afin de décomposer la vision finale en plusieurs étapes réalistes et tangibles. Le duo prend alors du recul sur le moyen imaginé pour replacer l’enjeu de l’effort empathique prenant place entre les jeunes et les personnes aînées au centre de la réflexion.

« La MIS nous a aussi aidés à réaliser que le projet repose essentiellement sur l’effort empathique des personnes qui vont participer à cette initiative. Nous avons été encouragés à observer plus en profondeur le fossé entre les générations et à tenir compte des craintes qu’il peut y avoir de devoir communiquer entre elles. Ce qui nous a amenés à travailler avec CanAge notamment sur leur programme intergénérationnel qui vise à combler le fossé des âges dans nos communautés. » — Ely

D’autres organismes s’intéressent au projet, tel que le musée McCord et son programme Partageons notre mémoire, nos histoires qui vise à rapprocher les jeunes et les personnes âgées autour de l’histoire d’un objet. De même, d’autres personnes souhaitent aussi s’intégrer à l’équipe. À l’automne 2020, le duo rencontre Rana Liu qui voit en InterGen Studio une opportunité à saisir afin de contribuer à briser l’isolement social. Avec ses forces en gestion, elle complète l’esprit visionnaire et les compétences d’Ely et de Fred et rejoint ainsi le projet pour prêter main forte dans sa structuration :

« Je cherchais un moyen de briser l’isolement que subissent aussi bien les jeunes que les personnes aînées, en particulier pendant les périodes de confinement, avec une dimension éducationnelle. La rencontre avec Ely était évidente, d’autant plus qu’il était clair pour lui de tenir un rôle d’initiateur dans InterGen Studio puis de passer la main pour la gestion sur le plus long terme. Grâce aux outils de la MIS utilisés pour présenter le schéma du projet, mon intégration, et celle des autres membres de l’équipe arrivés après moi, est efficace et fluide. Ils nous servent d’ailleurs encore aujourd’hui pour développer le marketing et la communication. » — Rana

Alors que l’équipe continue de prendre de l’expansion, le recrutement au sein de l’industrie du multimédia de collaboratrices et de collaborateurs, de partenaires, de bénévoles et de personnes intéressées à offrir du mentorat se poursuit partout à travers le Canada et jusqu’en Iran, soutenant le lancement de la seconde phase prévu cet automne. Elle prévoit d’amener des jeunes à réaliser une nouvelle série de vidéos mettant en valeur les paroles et les vécus de personnes aînées, en plus de développer la plateforme InterGen Studio qui servira à créer des opportunités de rencontres et à héberger des outils de montage collaboratif.

Suivez l’actualité d’InterGen Studio sur les principaux réseaux sociaux et découvrez la présentation du projet en vidéo sur la chaîne Youtube InterGen Video Project.

L’épicerie indulgente et inclusive : ...

  • Actualités,
  • Cohorte 2023,
  • Incubateur civique,

S’insérer durablement sur le marché du travail peut s’avérer particulièrement éprouvant pour les personnes vivant avec un handicap. Des barrières physiques aux préjugés, en passant par le type d’emploi proposé,…

Nos voeux pour 2024

  • Actualités,

« À l’occasion de cette nouvelle année 2024, j’aimerais souhaiter à toute notre communauté l’espoir et le dialogue.

Dévoilement de la cohorte de l’Incuba...

  • Actualités,
  • Cohorte 2024,
  • Incubateur civique,

L’Incubateur civique de la Maison de l’innovation sociale (MIS) accueille sa nouvelle cohorte de 20 projets à impact social et environnemental