Cohorte 2019-2020 de l'Incubateur civique

L’Incubateur civique est un programme de la MIS qui vise à prototyper et à faire mûrir des idées de projets à impact social et environnemental, imaginés par des citoyens ou des collectifs engagés.

 

Sélectionnés dans le cadre d’un appel à projets, les lauréats, ayant soumis leur projet en équipe de deux, s’engagent dans un parcours d’accompagnement gratuit à la MIS pour développer leur projet d’un stade précoce de développement à un niveau de maturité tel qu’ils puissent passer à l’étape du déploiement et du financement.

 

La MIS accueille présentement sa deuxième cohorte qui porte sur le thème de la « transformation des milieux de vie urbains » au sein de la région métropolitaine de Montréal.

Les Lauréats

Camp Éthel

Jardin Éthel - Céline-Audrey Beauregard, Ariane Perras

D’un stationnement étagé partiellement à l’abandon à un espace citoyen, voici le projet de réhabilitation qui attend le camp Éthel ! L’intention de ce projet de revalorisation est de renforcer la capacité d’action de l’arrondissement de Verdun en le transformant en un espace inclusif, accessible et aligné avec les désirs des Verdunois. Conjuguant agriculture urbaine et verdissement, art et culture, divertissement et lieu de rencontre, cette place publique a le potentiel de devenir un haut lieu montréalais.

Label Oasis Urbain

Thomas Audrin, Jérémy Gelb

Soutenir la valorisation, le développement et la protection des espaces urbains attrayants et sains pour la santé et le bien-être des Montréalais par la création d’un processus de labellisation de qualité d’oasis urbains, voilà la mission que se lance le label Oasis Urbain. Le projet vise à changer la façon de vivre et de produire la ville en cocréant un label qui tiendra compte notamment des niveaux de nuisance sonore et atmosphérique, tout en intégrant des activités de vulgarisation scientifique, de sensibilisation et d’implication citoyenne. 

Laboratoire inclusif de recherche et création artistique

Claudine Robillard, Agathe Henninger

Au sein du centre des arts Les Muses, une école unique en son genre qui offre une formation professionnelle en théâtre, danse et chant à des artistes vivant une situation de handicap, ce laboratoire vise à rassembler des étudiants avancés et des finissants en arts de la scène en situation de handicap et des jeunes artistes de la relève sans handicap. En plaçant la création au centre de la démarche, le laboratoire réunira un groupe hétérogène d’artistes dans une démarche d’inclusion au sein de l’industrie.

Laval en transition

Alexandre Warnet, Jonathan Falardeau

Jeune mouvement citoyen, Laval en Transition sensibilise, rassemble et outille les Lavallois pour développer des initiatives locales écoresponsables, solidaires et conviviales visant la transition écologique, économique et énergétique et rendant la communauté plus résiliente. Répondant à un engouement de la part des citoyens de Laval, ce mouvement souhaite se structurer pour favoriser le déploiement de projets concrets qui émergent à l’échelle des quartiers et leur synergie, leur efficacité et leur complémentarité pour favoriser une transformation en profondeur du territoire lavallois.

Le campus

Xavier Kronström Richard, Paul Tom

Le campus est une série de baladodiffusions narratives qui relatera l’arrivée du nouveau campus MIL de haute technologie de l’Université de Montréal, à la frontière avec Parc-Extension, l’un des quartiers les plus pauvres, les plus denses et les plus multiculturels au Canada. Sous forme d’une enquête journalistique et dans une démarche de mise en récit, la baladodiffusion vise à créer un espace de dialogue essentiel et structurant autour des enjeux d’embourgeoisement, entre la communauté de longue date de Parc-Extension et la communauté émergente de l’IA. 

Le Villageois

Estelle Le Roux Joky, Pascal Huynh

Le Villageois développe un projet d’aménagement d’un espace de co-habitat, accessible à tous, durable et humain, en milieu urbain. À l’instar du co-habitat temporaire qui se développe pour les travailleurs numériques nomades, le Villageois souhaite offrir des lieux de vie permanents où un plus grand nombre de personnes de différents âges peuvent cohabiter de manière harmonieuse sous le même toit et profiter de services et d’équipement partagés. L’objectif est de démocratiser ce mode de vie pour répondre aux grands défis de l’urbanisation comme l’accès au logement et l’isolement social.

Mon loyer

Ariane Picard, Adam Mongrain

Le site internet monloyer.quebec est un outil citoyen pour la mise en commun du bassin de logements abordables sur le territoire québécois. L’objectif est de permettre aux locataires et aux décideurs publics de faire des choix éclairés et de faire avancer les connaissances en matière de logement au bénéfice de tous, en collectant, analysant et diffusant des données ouvertes sur le logement locatif.

Café Autonome

Cendrine Lévêque, Marie Bourbeau

Le café autonome est un espace collectif vivant qui permet aux résidents et visiteurs du Plateau Est de se retrouver dans une atmosphère agréable et conviviale. Autour d’une communauté de membres, ce lieu original se veut ouvert et participatif afin de renforcer le tissu social et d’en faire un véritable commun accessible à tous. Il offrira des biens et des services comme de la restauration, des ateliers diverses, des discussions thématiques ou des soirées entre voisins avec l’ambition de reproduire ce modèle dans d’autres quartiers, villes et villages.

Vélorution Saint-Michel

Collin Mayrand, Alexane Ferland

En sensibilisant et en outillant la population du quartier Saint-Michel à l’utilisation quotidienne du vélo, le projet Vélorution vise à développer une culture locale du transport actif, dans une perspective multi-impacts incluant la lutte aux GES, l’autonomisation des populations marginalisées et la réduction du poids financier lié à la mobilité. L’objectif est d’accroître la démocratisation de l’usage du vélo et d’ainsi contribuer au développement d’infrastructures habilitantes.

Projet d’adaptation réglementaire

GRAME - Marjorie Guillemette-Lavoie, Catherine Houbart

La désuétude de certains règlements freine parfois la mobilisation citoyenne en matière d’initiatives environnementales. Le démantèlement d’un potager en devanture de maison, la restriction de plantations d’arbres, l’obligation de paver une entrée de garage, voilà autant d’incohérences qui créent chez le citoyen un sentiment d’impuissance face aux structures administratives. Ce projet vise donc à favoriser l’adaptation des cadres réglementaires de plusieurs arrondissements et municipalités de l’Ouest de l’Île de Montréal pour limiter les discordances majeures entre la réglementation et l’engagement des villes en matière de développement durable.

Dernières actualités - Cohorte 2019-2020