FEL - Laboratoire de l’économie du futur

Le laboratoire de l’économie du futur — Future Economy Lab (FEL) — est un laboratoire de recherche qui vise à concevoir de nouvelles approches dans le financement et le développement des écosystèmes d’innovation et d’entrepreneuriat.

En partenariat avec Second Muse Capital, Real Ventures et la Fondation McConnell, la MIS développe le premier chapitre de ce laboratoire à Montréal, autour de l’économie du climat.

Pourquoi un besoin en mécanismes financiers alternatifs ?

Alors que la pandémie de Covid-19 continue d’affecter grandement l’économie mondiale, la relance se prépare déjà à gérer l’après-Covid. Nous entrons dans une période nécessaire de reconstruction et il importe de saisir cette occasion afin d’adapter nos systèmes à un avenir plus résilient, en plaçant l’accélération de la transition socioécologique au cœur des plans de relance.

Or, pour être intégrées à cette restructuration, les organisations œuvrant dans le secteur du climat ont besoin de soutien, car elles font face présentement à plusieurs défis :

  • Étant souvent en phase de démarrage, elles peinent à attirer des investisseurs qui les estiment trop risquées;
  • Ne suivant pas des trajectoires attendues par d’autres secteurs d’activités, elles présentent un modèle différent qui favorise tout autant le retour sur investissement en matière sociale et environnementale. Elles nécessitent alors des sources de financement alternatives offrant plus de flexibilité;
  • Leur accès au financement est encore plus difficile lorsque ces organisations sont gérées par des minorités visibles, par des personnes issues des communautés autochtones et par des femmes, creusant davantage les inégalités sociales.

« Devant l’urgence à agir pour freiner la crise climatique et engager le Québec dans la transition socioécologique juste, il faut sortir de la logique d’investissement traditionnel qui cible les start-up et les organisations plus matures. Nous devons aussi développer des mécanismes de financement plus inclusifs pour les projets en phase d’amorçage. »

Patrick Dubé, directeur général de la MIS

C’est à Montréal qu’est mise sur pied la première version du laboratoire afin de supporter l’économie du climat au Québec. La société civile québécoise bénéficie d’un fort consensus public en faveur de l’action contre les changements climatiques. Bien qu’il existe un réseau actif au sein de l’économie climatique du Québec, il n’en est qu’à ses débuts. Le besoin se fait ressentir de catalyser et propulser la prochaine génération d’entrepreneur(e)s et d’innovateurs et d’innovatrices du mouvement climatique.

La structure du Laboratoire de l’économie du futur

Comment cependant adapter le paysage complexe du financement — qui exige une solide compréhension des ressources, de l’activité entrepreneuriale, de la culture des investisseurs et des priorités politiques de la province — aux entrepreneurs du climat et aux investisseurs du Québec ? Cette recherche a été au cœur de la première itération du laboratoire de l’économie du futur.

C’est à l’issue de sa démarche de recherche collaborative, d’entrevues et d’ateliers de conception que le laboratoire a abouti à la proposition de créer un nouveau fonds, axé sur le soutien de projets en phase d’amorçage, qui se veut inclusif sur le plan de sa gouvernance, et doté d’un mécanisme de développement de l’écosystème.

Crédit : SecondMuse

«  La démarche du laboratoire a révélé que le développement d’un écosystème doit se placer au cœur du nouveau modèle économique à bâtir. Plutôt que de s’en tenir uniquement à l’incubation et à l’accélération d’entreprises individuelles dans lesquelles le fonds investirait, nous voulons soutenir la croissance et la diversification même de l’ensemble de l’écosystème pour créer et propulser une économie climatique inclusive et résiliente au Québec. »

Patrick Dubé, directeur général de la MIS

L’interaction entre le fonds et le programme de développement de l’écosystème permettra donc d’augmenter le capital réservé aux initiatives en phase de démarrage et de les dérisquer pour multiplier leur nombre et ainsi propulser cette nouvelle économie du climat.

Le caractère innovant de ce modèle ne repose pas tant dans la composition du fonds que dans son caractère inclusif, sur son soutien marqué pour les projets innovants en démarrage, et sur la valorisation du retour sur investissement en matière d’impact social et environnemental.

En faisant le pari d’engager diverses parties prenantes locales, notamment des investisseurs institutionnels, des gestionnaires d’investissements, des gouvernements et des organisations de soutien aux entrepreneurs, le FEL s’est ainsi fixé trois objectifs principaux :

  1. Accélérer l’émergence d’une économie résiliente du climat au Québec autour d’un écosystème entrepreneurial inclusif et collaboratif ;
  2. Concevoir et déployer, dans le cadre de l’économie du climat, un mécanisme financier durable pouvant maintenir la capacité d’innover de cet écosystème au fil du temps ;
  3. Créer une communauté d’apprentissage mondiale pour favoriser une réflexion sur la façon de financer durablement le développement de nouvelles économies inclusives et résilientes.

Après avoir apporté son expertise en matière de R&D sociale dans la co-animation stratégique de cette première itération du laboratoire, la MIS apportera maintenant son expertise dans la construction de l’écosystème. Vous souhaitez y contribuer ? Communiquez avec nous : info@mis.quebec

Les partenaires fondateurs

Nos autres projets